Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2011

DSK: Et les précédents ?

Il est certes trop tôt pour connaître l'exacte vérité de l'affaire dont tout le monde parle en ce moment.

Je suis tout à fait d'accord avec ceux qui disent qu'il faut respecter la présomption d'innocence, et qu'il faut laisser la justice américaine faire son travail.

Toutefois, la grande majorité des commentaires des politiques soulignent leur incompréhension face à cette histoire, voire leur stupéfaction, criant haut et fort que les présumés faits décrits par la police judiciaire de New-York, faits particulièrement violents et humainement dégradants pour la présumée victime. Il est ainsi dit que ces faits ne correspondent pas du tout à l'homme qu'ils connaissent particulièrement bien.

Je suis plutôt d'avis que Dominique Strauss-Kahn s'est fait piéger. Un piège lui a été tendu, il y est tombé. Par qui? Peut-être le saurons-nous un jour, peut-être pas. Néanmoins, il est possible - je dis bien possible, et cela sans oublier que la présomption d'innocence doit exister, mais il ne faut pas oublier qu'il existe aussi une présumée victime qui aurait subie des actes particulièrement outrageants - , il est donc possible que tout ou partie des faits soient en fait avérés, Dominique Strauss-Kahn tombant dans le piège particulièrement bien ficelé qui lui aurait été tendu....

Sans commentaire supplémentaire, voici une vidéo - plutôt édifiante - d'une émission de Thierry Ardisson remontant à 2007, avec une nouvelle fois des faits présumés qui ne sont pas encore prescrits....



Michael Manen

09/05/2011

Quel espoir pour demain ?

Je considère qu'il est plus urgent que jamais de contribuer à faire changer les choses.

Nous vivons une époque morose, triste et terriblement inquiétante pour nous et pis encore pour les générations futures.

Notre société, et tout le système qui lui est lié est en déliquescence, se basant sur de telles valeurs qu'il parait difficile de les appeler ainsi! Point de valeurs, point d'éthique, des inégalités croissantes, et un système destiné à enrichir et protéger de toute poursuite ou sanction un petit nombre de nantis. Le seul dieu est le dieu-argent, money, money, money and business.... Et les saints sont banques, fonds monétaires, organismes financiers ou de crédits.

Mais rien n'est immuable, et il nous appartient, gens de bonne intelligence, de faire la révolution pour faire chuter cette ploutocratie! Révolution non pas par les armes, mais par la pensée, par notre action auprès du plus grand nombre de citoyens et du peuple, par le rétablissement de valeurs saines, humanistes et éthiques, et par notre action sur les urnes pour positionner aux responsabilités les femmes et les hommes qui créeront le renouveau tant attendu, tant espéré, mais surtout avant tout combien nécessaire!

Dans les semaines et les mois qui viennent nous seront présentés plusieurs candidats à la Présidence de la République. Chacun aura un programme, mais il conviendra de lire entre les lignes de ce programme, et bien sûr d'analyser ce qu'ils sont au fond d'eux-mêmes, ce en quoi ils croient vraiment et ce sur quoi ils sont réellement déterminés à se commettre, à s'engager, sans peur et sans reproche, et avec le plus grand altruisme et la plus grande dénégation possible.

C'est donc bien plus sur ce qu'ils sont qu'il nous faudra juger le bien-fondé de leur candidature et la vérité y afférente, plutôt que sur des programmes ou des professions de foi rédigées par des agences de communication, et visant bien plus à récolter un maximum de voix plutôt qu'à engendrer une action efficace pour changer ce système!

Soyons vigilants, et attentifs! Et ne nous trompons pas, ne nous laissons pas une fois de plus séduire par le chant des sirènes!

A ce jour, un seul homme, libre de toute compromission, engagé avec pragmatisme sur la voie du renouveau, honnête en ne nous cachant pas que les lendemains seront douloureux et difficiles, fidèle en ces convictions et dans les choix ardus qu'il a déjà fait par le passé, notamment depuis cinq années, me paraît représenter les valeurs que je défends, égalitaires, éthiques et humanistes. Mais surtout, il me paraît être le seul apte à mener les changements indispensables à notre société, tout en redonnant l'espoir à tout un peuple qui pleure. 

Espoir ? Oui mais un espoir juste, et vrai. Et non pas emprunt de fausses promesses qui ne seront jamais tenues, car elles ne sont tout simplement pas tenables...

Cet homme, il s'appelle François, et il n'est ni de gauche ni de droite, car c'est seulement en considérant la politique autrement que l'espoir revivra et que les vraies réformes seront mises en place.

Dans quelques semaines, François Bayrou se déclarera candidat à la Présidence de la République, c'est tout au moins en cela que je vois déjà le début de l'espoir qui m'anime, car il me paraît être l'homme de la situation aujourd'hui plus que jamais, et encore plus qu'en 2007, car depuis, en quelques petites années, notre situation économique, sociale, culturelle, humaine, s'est dégradée d'une façon terriblement rapide... Une telle chute libre qui donne si peu de place à l'espoir....

Donnons-nous enfin cette nouvelle chance d'espérer, et pour cela: Agissons, réagissons !

 

Michaël Manen