Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2015

Chloé Béchard

Fin décembre, j'écrivais en ces termes, au titre de questions pour le Conseil Municipal de Janvier 2015, point que j'ai relu au cours de la séance du Conseil Municipal:

« Les listes « Auprès d'Aimargues », «Liste pour Aimargues » et nombre d'Aimarguois sont particulièrement attachés aux traditions Camarguaises et notamment à la Bouvine. Récemment, cette tradition, cette culture, ce sport a de nouveau payé un lourd tribu, et sa dangerosité notable a fait une nouvelle victime. Le 10 octobre dernier, à 25 ans, une Aimarguoise cavalière confirmée a payé de sa vie sa passion à notre culture. Une messe magnifique a été faite à sa mémoire. Mais je le dis haut et fort, 25 ans c'est trop jeune pour mourir. Mais pour autant nos traditions, tant souvent menacées tant par les contraintes économiques que par le peu d'intérêt de l'Etat à leur endroit, doivent survivre! Ce point n'est pas tant une question mais plutôt une requête. En respect de nos traditions qui doivent survivre contre vents et marées, et en mémoire d'une de nos jeunes Aimarguoises qui en a payé le plus lourd prix, de sa vie à 25 ans, je souhaiterai qu'un hommage pérenne soit rendu à Chloé Béchard, en donnant son nom à une place, une rue ou tout autre action pouvant perpétuer sa mémoire à jamais. »

Depuis lors, et en cela encouragé par les parents de Chloé très touchés mais aussi très favorables à tout signe de memoriam, plusieurs échanges ont eu lieu à ce sujet, notamment avec le Maire d'Aimargues Jean-Paul Franc qui a souhaité s'associer à cette idée, puis a oeuvré afin qu'elle aboutisse.

Ainsi, après le brillant et émouvant hommage que Jean-Paul Franc a rendu lors des discours de la journée Fanfonne Guillerme, le 19 mai prochain aura lieu l'inauguration de la nouvelle crèche d'Aimargues dans le quartier de La Garrigue, qui portera le nom de Chloé Béchard.

Même dans l'au-delà, elle sera ainsi présente parmi nous, par son nom, et associée à la jeunesse d'Aimargues. Chloé a été une étoile filante sur terre mais elle brillera désormais longtemps...

Merci Monsieur le Maire Jean-Paul Franc, merci au Conseil Municipal d'Aimargues de m'avoir écouté et au travers de ma voix d'avoir entendu la prière des parents de Chloé, Merci pour eux et que Chloé, au travers de son souvenir, soit longtemps parmi nous...

 

Michaël Manen

23/03/2015

Mobilisons-nous !

L’élection d’hier, même si elle n’apporte pas de réelle surprise, laisse tout de même un goût amer !

Même si nous pouvons nous féliciter du bon résultat issu des alliances effectuées entre le Centre et la Droite modérée afin de présenter un réel projet alternatif à la gestion hasardeuse et souvent opaque de nos départements, les scores obtenus par le Front National montrent que notre discours modéré, réaliste et pragmatique n’a pas été assez entendu. Tous nous comprenons le rejet voire le dégoût exprimé par les citoyens face à une classe politique démagogue et tant éloignée des préoccupations quotidiennes des citoyens.

Et bien justement, notre projet d’alternative d’un centre allié à une droite modérée a pour but de répondre aux attentes des citoyens, mais en proposant l’union citoyenne face au clivage proposé par le Front National, en proposant de réunir des forces politiques diverses autour d’un projet commun, citoyen, républicain et au plus proche de chacun.

Pour élaborer ce projet, il a fallu ravaler ses fiertés individualistes et travailler ensemble, centre et droite, car la situation de notre pays et de notre département l’impose. Il y avait urgence ! Et même si chacun qui me connaît peut savoir que cela n’a pas été facile, nous sommes parvenus en respectant nos valeurs et sans compromissions à proposer aux citoyens du Gard et de notre nouveau canton d'Aimargues un véritable projet, concret, citoyen, démocrate, pragmatique, harmonieux, uni et proche de chacun.

Alors, mobilisons-nous tous dimanche prochain afin de permettre la réalisation de ce projet et d’empêcher le choix populiste qui nous conduirait aux conflits à tous les niveaux, à la montée de la haine du prochain, au renforcement des individualismes et au chaos.

Amis de tous bords, républicains, démocrates, du centre, de la droite comme de la gauche, je vous en conjure, dimanche prochain, faites le bon choix, le seul qui s’impose en ces temps difficiles : celui qui peut rassembler bien au-delà des différences, des situations sociales diverses, des clans partisans, le choix d’un avenir meilleur, plus juste et plus uni, le choix de Caroline Breschit et de son projet de rassemblement pour notre département.

Michaël Manen, militant du Mouvement Démocrate du Gard.