Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2014

Le Modem et les élections municipales

 

Il est vrai que je parle rarement sur ce blog de mon engagement politique personnel. Toutefois, à l'approche des élections municipales, il me paraît important de porter le message de se battre pour ces élections et y défendre nos valeurs éthiques et humanistes. Et cela de façon d'autant plus urgente que fleurissent les discours réactionnaires et extrémistes! Discours, mais aussi actes... et candidatures y afférentes!

 

Il y a presque 7 ans, j'ai décidé d'agir et ne plus seulement observer passivement cette dérive grave de nos valeurs républicaines et la montée de la haine, du racisme, de l'homophobie et de l'individualisme exacerbé. Agir en communiquant via ce blog mais aussi en participant activement à des discussions, des réunions et des actions qui pourraient faire influer cette courbe de dérive désastreuse. Ethique, Humanisme, Solidarité, Egalité, Fraternité, Liberté, Intégrité, Justice, voilà quelques-unes de mes valeurs pour lesquelles j'ai décidé de me battre.

C'est pourquoi j'ai pris ma carte du Modem, puis suis devenu trésorier départemental pendant 5 ans puis vice-président départemental depuis un an.

 

Voici – à l'époque – le communiqué de presse officiel du Modem du Gard:

 

Dimanche, 27 janvier 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

MUNICIPALES 2014

LE MOUVEMENT DÉMOCRATE du GARD EN ORDRE DE MARCHE



Le Conseil Départemental du Modem du GARD s’est réuni le 22 Janvier 2013.

Dans le cadre de son ordre du jour, il a mis en place le premier niveau d’organisation en vue de la préparation des municipales de 2014.

À cet effet, ont été élus :


Vice-Président : Mr Patrick REVOL (Venejan), en charge de l’organisation des municipales sur le secteur du Gard Rhodanien

Vice-Président : Mr le Docteur Henri FRANCÈS (St Christol les Alès), en charge de celles sur le secteur du Bassin Alèsien

Vice-Président : Mr Mickaël MANEN (Aimargues) et

Vice-Président : Mr Arthur EDWARDS (Beauvoisin) en charge conjointement de celles sur le secteur Ouest du département.

Mr Bernard BON (Bellegarde), Délégué Départemental, prendra en charge celles sur le secteur Sud du département.

Le Professeur Philippe BERTA (Nîmes), Président Départemental de notre Mouvement gardois, organisera, quant à lui, les municipales nîmoises. Ainsi, à NÎMES, un groupe de travail élargi à la société civile a été mis en place et sera en charge de l’élaboration d’un programme qui se veut innovant et fondé sur la base d’une démocratie participative, après une consultation élargie au plus grand nombre de citoyens nîmois qui y seront associés.

Le mode de mise en place de ces équipes a été rappelé à chacun : il sera le résultat et d’un principe et d’une volonté.


le principe : il sera une préparation qui ne se fera pas sur une base politicienne fondée sur des étiquettes, quelles qu’elles soient, mais sur une démarche d’équipes et de majorités locales. Ce qui compte, pour toute commune comme pour une ville plus importante, ce n’est pas l’étiquette des candidats - le rejet massif que l’on constate d’ailleurs des “politiques” par la population conforte largement ce principe - mais leur projet et leurs qualités humaines. Le Mouvement Démocrate du Gard aura donc aux élections municipales une démarche claire dans laquelle seule prévaudra la qualité des femmes et des hommes et la qualité de leurs projets.

• la volonté : elle sera une volonté d’ouverture. Porter des idées concrètes issues du terrain, faire apparaître des visages nouveaux que les "vieux partis" traditionnels ne permettent plus de faire surgir.


L’urgence des situations locales que nous avons à affronter conforte cette exigence et cette nouvelle façon de faire vivre l’action politique.

 

 

Depuis lors, des décisions nationales ont fait évoluer le Modem, avec notamment un rapprochement avec l'UDI de Jean-Louis Borloo. Nous verrons dans les prochains mois si cette décision était la bonne ou pas, dans le seul but de freiner le recul – qui s'accentue depuis des années - de la démocratie et des valeurs républicaines et éthiques dont j'ai parlé précédemment.

A titre personnel, ma sensibilité politique a plutôt tendance à se rapprocher du « centre gauche », me considérant comme un social démocrate (même si la Social Démocratie n'existe pas malheureusement en France, mais cela est un autre débat). En tout cas, ce que je souhaiterai plus que tout en politique, c'est qu'enfin on cesse les divisions et combats inutiles entre la gauche et la droite et que tous, démocrates, socialistes, libéraux, centristes, écologistes ou autres radicaux, on s'assoit autour de la même table afin de travailler ENSEMBLE vers un même objectif qui est de rétablir de vraies valeurs républicaines mais aussi de sortir le pays de l'impasse économique dans laquelle il se situe.

 

Le « local » reste loin du « national » et les priorités et les organisations sont forcément différentes, même si la défense de nos valeurs est un lien – fort – commun.

 

 

Tout cela pour dire que plusieurs d'entre nous, du Modem, ont pris la courageuse décision de s'engager localement dans le combat des prochaines municipales, en grande majorité d'ailleurs dans des lites apolitiques car localement, nous souhaitons mettre en oeuvre nos idées et notamment celle de travailler avec tous ceux qui ont des valeurs républicaines et en opposition à des listes extrémistes, de droite comme de gauche, mais surtout extrémistes dans leurs idées et leurs attitudes.

 

Ainsi le Conseil Départemental du Gard s'est réuni le mardi 5 octobre 2014, voici un extrait du Compte-Rendu:

 



ÉLECTIONS MUNICIPALES dans le GARD - SITUATION GÉNÉRALE

La présence à ce Conseil de participants venus de tous les horizons du GARD, parfois même des plus éloignés, a permis à chaque participant du Conseil, qu’ils soient candidats ou non eux-mêmes aux prochaines municipales, de faire un tour d’horizon complet de la situation, commune par commune.



Il ne peut être question de faire ici le rapport de tout ce qui fut dit mais d’en tirer l’essentiel qui s’en dégage :

1°/ les situations dans chaque commune, à la veille de ces prochaines élections municipales, sont majoritairement différentes les unes des autres : nulle n’est totalement comparable à une autre. Démonstration est faite ensuite que ces élections sont bien le reflet, le plus souvent, de rencontres de femmes et d’hommes surtout passionnés par le devenir de leur commune et soucieux de répondre aux besoins de leurs compatriotes. Les étiquettes ou les sensibilités politiques des uns ou des autres sont rarement dominantes dans les débats en cours. Ce qui contredit formellement celles et ceux qui veulent, pour des raisons politiques purement stratégiques, faire de ces élections un enjeu lié à la situation nationale, fut-elle préoccupante.

2°/ les membres de notre Conseil ont été aussi particulièrement frappés par celles et ceux de leurs collègues qui concourent à cette élection. Leur trait commun est une grande exigence de clarté dans les projets qu’ils bâtissent, mais surtout une volonté de respect d’une certaine éthique dans les rapports entre les différents colistiers qui se présentent à leurs côtés. Certains n’hésitent même pas à affirmer que s’ils constataient des égarements éventuels qui pourraient contrarier l’esprit d’équipe qu’ils souhaitent devoir conserver entre colistiers, ils se retireraient sans tarder, purement et simplement, de la compétition. Ce qui nous éloigne singulièrement de l’esprit de lucre trop souvent observé ici ou là dans nombre de situations un peu partout.

INVESTITURES aux MUNICIPALES dans le GARD



Nos adhérents qui se présentent lors de ces élections de Mars prochain ont souhaité, comme cela est prévu dans nos statuts, recevoir du Conseil Départemental une investiture formelle dont, ensuite et en accord avec leurs colistiers, ils pourront, suivant leur souhait, faire état ou non dans la campagne électorale et les documents de propagande diffusés. Chaque candidat est entièrement libre de la stratégie adoptée avec ses colistiers.

Après audition de chacun des candidats, le Conseil a procédé par vote individuel à bulletins secrets à l’investiture des candidats pressentis, les uns participants à des listes de sensibilité  plutôt “centre droit”, d’autres plutôt “centre gauche", et enfin certains à des listes “d’intérêt communal”. Tout ceci en parfait accord avec les règles statutaires tant du "MoDem" que celles de la Charte de “L’Alternative UDI*MoDem”.

(Certains de ces candidats se présentent comme “têtes de listes”, d’autres comme simples colistiers)

Ont reçu l’investiture officielle de notre Mouvement conformément à nos statuts :


• AIMARGUES : Mickaël MANEN
• AIMARGUES : Béatrice PRATS
• BEAUVOISIN : Arthur EDWARDS
• BELLEGARDE : Bernard BON
• LE VIGAN : Christophe KRUPPA
• LIRAC : Stéphane CARDÈNES
• ROUSSON : Ludovic DUMAS
• St CHRISTOL lès ALÈS : Dr Henri FRANCÈS
• UZÈS : Simon SUBTIL
• VILLENEUVE lès AVIGNON : Gérard VALLADIER

Tous ont été élus à l’unanimité des voix, moins une abstention pour deux d’entr’eux.

D’autre part, certains membres de l’UDI du GARD ont sollicité de notre Mouvement une investiture dans le cadre de “L’Alternative UDI*MoDem”.


A reçu, dans ce cadre précis, l’investiture officielle de notre Mouvement :


• LE GRAU DU ROI : Bernard SENDRA

 

C'est ainsi que personnellement je travaille depuis plus d'un an sur les élections municipales d'Aimargues au sein d'un groupe dynamique et éthique dont je vous parlerai très bientôt!

 

Michaël Manen