Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2012

Meilleurs voeux pour la nouvelle année 2012

Mes amis,

Nous sommes aujourd'hui le 31 janvier 2012, dernier jour du mois de janvier, dernier jour pour présenter ses voeux.... et c'est ce jour que j'ai choisi!

Pourquoi si tard ? Mais est-ce trop tard ?

Les évènements politiques et économiques récents ne peuvent que nous montrer qu'il est plus que jamais temps de ne pas tomber dans la précipitation.... La situation actuelle nous demande – comme cela ne nous a pas été demandé depuis longtemps – de bien réfléchir, bien poser les choses, bien se poser, bien se poser les bonnes questions aussi, et bien réfléchir aux décisions que nous devrons prendre, tous et chacun d'entre nous. Que nous devrons prendre bientôt – faute de les avoir prises plus tôt...

Nous vivons une période difficile économiquement chacun le sait. Mais ce qui me paraît le plus critique, c'est la confusion qui règne dans les esprits. Confusion et appréhension... voire désespoir... et incrédulité...

Incrédulité dans un système qui nous a conduit là où nous sommes aujourd'hui...

Désespoir dans un paysage politique qui ne nous présente aucune solution crédible pour l'avenir...

Appréhension pour notre avenir, et celui de nos enfants... Le brouillard est si dense qu'on n'y voit pas à un quart de mille...

Confusion car qui croire ? A qui se fier ? Quand même notre Président de la France, supposé être le porte-étendard d'un pays ne croit plus en son pays, en ses ressources, en ces hommes et ne voit qu'avenir au-delà du Rubicon... ou plutôt du Rhin!

Que faut-il faire ? Je vous avoue qu'en moi-même le doute s'immisce... à en devenir de plus en plus envahissant...

Faut-il tenter une énième opération sur la table chirurgicale du système politico-financier moribond ? Ou faut-il dès à présent lui porter ses derniers soins palliatifs... et faire naître autre chose... Certes mais quoi ? Quoi d'autre ? Quoi d'autre qui pourrait apporter espoir, redonner la foi ? Foi en une autre Europe, un autre système économique, une autre façon de faire de la politique (Tiens ? « La politique autrement », ça ne vous rappelle pas des souvenirs ?), foi en quelque entité qui pourrait nous présenter un avenir moins gris, plus coloré, plus vert aussi (n'oublions pas notre planète!).

Un avenir que l'on ne souhaite plus meilleur aujourd'hui mais un avenir que l'on peut simplement discerner, imaginer peut-être mais en tout cas un avenir qui peut nous redonner l'envie de croire, l'envie d'espérer, pour nous et pour les générations futures.

Faut-il tout remettre en cause ? Jusqu'à ces propres actes quotidiens ? Jusqu'à quel point ? Jusqu'à quelles croyances ? Et bien, peut-être! Peut-être est-il temps d'oser! Oser autre chose, tenter de bouleverser notre univers, notre quotidien.

Dans le simple but de recouvrer la vue vers un avenir.

Dans le but de ne plus subir et de ne plus glisser vers cet état qui ne dit pas son nom, car nous ne voulons pas voir de quoi il s'agit.

Dans le but de nous sauver, et peut-être s'agit-il tout simplement de sauver l'humanité, rien que cela....

Mais que faire ? A cette question, je n'ai qu'une demi-réponse, et une certitude.

Cette demi-réponse, cette certitude, déjà peut redonner espoir, faute de dissiper le brouillard environnant.

Cette certitude, c'est que nous devons changer les choses. Vers quoi? J'avoue n'en rien savoir. Mais nous devons changer les choses. Ou du moins tenter de les changer. Se mettre en ordre de bataille pour les changer! Et sans tomber dans la démence ou le chaos.

Politiquement, peu voire aucun à ce jour n'ose assez ou alors justement ils osent trop et nous proposent d'ouvrir les portes du chaos... François Bayrou est le seul à proposer de façon sensée et raisonnable autre chose. Mais va-t-il assez loin ? Il est dans la bonne voie, les semaines à venir nous diront si finalement c'était la juste voie...

bayrou,ralph waldo emerson,avenir,espoir,voeux 2012


Pour finir sur un bon mot, un mot d'espoir qui certes ne rassure pas mais qui peut forcer le destin de chacun, je voudrais citer le philosophe américain Ralph Waldo Emerson – même si je ne souscris pas à toutes ses thèses, loin s'en faut! – dans cette phrase qui sera mes voeux pour cette nouvelle année 2012:

« N'allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace »


Michaël Manen