Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2011

Quel espoir pour demain ?

Je considère qu'il est plus urgent que jamais de contribuer à faire changer les choses.

Nous vivons une époque morose, triste et terriblement inquiétante pour nous et pis encore pour les générations futures.

Notre société, et tout le système qui lui est lié est en déliquescence, se basant sur de telles valeurs qu'il parait difficile de les appeler ainsi! Point de valeurs, point d'éthique, des inégalités croissantes, et un système destiné à enrichir et protéger de toute poursuite ou sanction un petit nombre de nantis. Le seul dieu est le dieu-argent, money, money, money and business.... Et les saints sont banques, fonds monétaires, organismes financiers ou de crédits.

Mais rien n'est immuable, et il nous appartient, gens de bonne intelligence, de faire la révolution pour faire chuter cette ploutocratie! Révolution non pas par les armes, mais par la pensée, par notre action auprès du plus grand nombre de citoyens et du peuple, par le rétablissement de valeurs saines, humanistes et éthiques, et par notre action sur les urnes pour positionner aux responsabilités les femmes et les hommes qui créeront le renouveau tant attendu, tant espéré, mais surtout avant tout combien nécessaire!

Dans les semaines et les mois qui viennent nous seront présentés plusieurs candidats à la Présidence de la République. Chacun aura un programme, mais il conviendra de lire entre les lignes de ce programme, et bien sûr d'analyser ce qu'ils sont au fond d'eux-mêmes, ce en quoi ils croient vraiment et ce sur quoi ils sont réellement déterminés à se commettre, à s'engager, sans peur et sans reproche, et avec le plus grand altruisme et la plus grande dénégation possible.

C'est donc bien plus sur ce qu'ils sont qu'il nous faudra juger le bien-fondé de leur candidature et la vérité y afférente, plutôt que sur des programmes ou des professions de foi rédigées par des agences de communication, et visant bien plus à récolter un maximum de voix plutôt qu'à engendrer une action efficace pour changer ce système!

Soyons vigilants, et attentifs! Et ne nous trompons pas, ne nous laissons pas une fois de plus séduire par le chant des sirènes!

A ce jour, un seul homme, libre de toute compromission, engagé avec pragmatisme sur la voie du renouveau, honnête en ne nous cachant pas que les lendemains seront douloureux et difficiles, fidèle en ces convictions et dans les choix ardus qu'il a déjà fait par le passé, notamment depuis cinq années, me paraît représenter les valeurs que je défends, égalitaires, éthiques et humanistes. Mais surtout, il me paraît être le seul apte à mener les changements indispensables à notre société, tout en redonnant l'espoir à tout un peuple qui pleure. 

Espoir ? Oui mais un espoir juste, et vrai. Et non pas emprunt de fausses promesses qui ne seront jamais tenues, car elles ne sont tout simplement pas tenables...

Cet homme, il s'appelle François, et il n'est ni de gauche ni de droite, car c'est seulement en considérant la politique autrement que l'espoir revivra et que les vraies réformes seront mises en place.

Dans quelques semaines, François Bayrou se déclarera candidat à la Présidence de la République, c'est tout au moins en cela que je vois déjà le début de l'espoir qui m'anime, car il me paraît être l'homme de la situation aujourd'hui plus que jamais, et encore plus qu'en 2007, car depuis, en quelques petites années, notre situation économique, sociale, culturelle, humaine, s'est dégradée d'une façon terriblement rapide... Une telle chute libre qui donne si peu de place à l'espoir....

Donnons-nous enfin cette nouvelle chance d'espérer, et pour cela: Agissons, réagissons !

 

Michaël Manen

03/09/2009

On veut notre mort !

 

Après la déroute électorale des élections européennes, qui eut pu prédire que, deux mois plus tard, le Modem soit au « centre » de bon nombre de conversations et de discours politiques? Notamment celles et ceux des universités d’été d’Europe Ecologie, du Parti Socialiste, mais pas seulement…

 

Quel phénomène nous permet cela, alors que nombreux étaient ceux qui nous avaient déjà enterrés le soir du 7 juin 2009 ? Sommes-nous le phénix renaissant -déjà !- de ses cendres ? Peut-être pas…

 

En effet, le Modem est certainement aujourd’hui le seul mouvement représentant  un courant de pensée, une idéologie spécifique basée sur des profondes valeurs traditionnelles, humanistes, éthiques et égalitaires. Ces 4 mots : « Tradition, Humanisme, Ethique et Egalité » nous rendent incontournables… et inenterrables ! Cela représente une force… mais nous ne nous en rendons peut-être pas compte et ne savons pas l’utiliser !!!

 

D’autres, en revanche, s’en sont rendus compte ! Ces 4 mots, ils ont compris qu’ils nous appartiennent aujourd’hui. Ils ont compris que ces 4 mots sont emprunts d’une telle puissance qu’ils ne pourront jamais les détruire… Il faut donc, pour eux, se les approprier ! Il faut que ces mots deviennent leurs… Il faut, tout simplement, nous vider de notre substantifique moelle…

 

La droite est pragmatique, la gauche est idéologique, mais nous, nous avons des valeurs !

Le paysage politique est bipolaire, tout au moins c’est ce qu’on veut bien nous faire croire ! Mais l’alternance gauche-droite est bien basée sur ce cercle d’évolution des sentiments populaires : Le peuple a besoin de croire, a besoin d’idéologie : Il vote à gauche. Il est déçu quand il constate que les idéologies pour lesquelles il a voté ne peuvent que rester dans le domaine du rêve. Les réalisations ne sont que sporadiques au mieux, inexistantes dans la plupart des cas. Il vote donc à droite, la fameuse droite rassurante, tant elle est pragmatique ! Enfin du concret ! Finies les promesses non tenues ! … Mais après quelques mois ou années de tristesse et de multiples déceptions car la réalité économique - fil rouge de la politique de droite - est très souvent antinomique au bien-être, à l’espoir et au rêve que tout un chacun a besoin de ressentir et d’exprimer, que faire ? Souvent, il revote à gauche…

 

Il est parfois – souvent ? -  difficile de définir ce qu’est le Centre ! Et bien le Centre, il appert de la démonstration faite ci-avant qu’il s’agit justement de l’endroit qui se trouve ni à droite, ni à gauche, et qui associe pragmatisme et idéologie de façon adaptée, circonstanciée et modérée à de vraies valeurs humanistes, éthiques et égalitaires, de vraies valeurs modernes et actuelles, mais basées sur toute l’Histoire d’un peuple, d’une nation qui fait qu’encore aujourd’hui la France est le premier pays touristique du monde et que le modèle français est souvent cité en exemple partout sur Terre.

 

Et ces partis de gauche comme de droite l’ont bien compris. S’ils veulent durer dans le temps, s’ils veulent avoir les moyens de rester au pouvoir ou d’y accéder de façon pérenne, ils ont besoin aujourd’hui, et plus encore quand nous vivons une situation de crise, de s’appuyer sur ces valeurs… valeurs qui sont les nôtres, que nous défendons chaque jour, et sur lesquelles nous sommes tous en accord, de François Bayrou à chaque militant…

Les manœuvres politiques des partis au pouvoir, avec le consensus voire la complicité de plusieurs partis de gauche - ainsi que notre incapacité à déjouer ces manœuvres - a conduit à l’échec du 7 juin dernier. Néanmoins, cet échec électoral ne saurait remettre en cause nos valeurs, et ces 4 mots, « Tradition, Humanisme, Ethique et Egalité » , chacun a envie, dans son fort intérieur, de les voir portées au plus haut niveau de notre nation, qu’elles soient au centre des préoccupations quotidiennes du monde politique, et qu’aucun acte de la vie politique ne puisse les bafouer comme on le voit actuellement !

 

Non, nous ne sommes pas morts car ces valeurs nous les avons toujours ! Mais si quelqu’un nous les vole, se les approprie à nos dépends, nous ne pourrions nous en remettre car il sera toujours difficile d’expliquer au peuple le concept du Centrisme comme seul fondement de notre mouvement…

 

D’où les appels au pied de toute part pour nous « absorber », pas nous, en fait, mais nos valeurs…

D’où la communication désinformative à propos de notre soi-disant absence de programme, alors que nous avons certainement le programme le plus sensé qui soit, puisque s’appuyant sur ces valeurs-là !...

D’où le renfort des médias – que l’on sait à la solde de quelques nantis cherchant à mettre en exergue le modèle le plus inégalitaire qui soit - à nous associer « potentiellement » à tout et n’importe quel parti, de gauche, de droite ou d’ailleurs, qui ne fait qu’augmenter la confusion des esprits à notre propos…

 

Ce n’est pas notre mort qui les intéresse, nous n’avons pas assez d’importance à leurs yeux, ne nous leurrons pas ! Mais c’est l’appropriation de nos valeurs qui les intéresse… et si, par malheur ils parviennent à leurs fins, nous serons vidés de notre substantifique moelle et à ce moment-là, en effet, nous ne pourrons plus exister…

 

Alors, réveillons-nous ! Et appuyons-nous, appuyons nos discours, appuyons nos actes sur ces valeurs, sur ces 4 mots : « Tradition, Humanisme, Ethique et Egalité » et nous serons demain le seul mouvement crédible pour construire l’avenir de tout un chacun, en France et en Europe.